Courir le matin à jeun : avantages, inconvénients et précautions à prendre

La course à pied à jeun est une pratique qui permet à l’organisme de brûler efficacement les graisses. De plus en plus répandue, elle peut poser question. De quoi s’agit-il ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Quelles sont les précautions à prendre ? Nous vous expliquons tout.

Qu'est-ce que l'entraînement en course à pied à jeun ?

Faire de la course à pied à jeun consiste à aller courir sans avoir mangé 10 à 12 heures avant le début de la séance. Pour éviter de souffrir du manque de nourriture durant la journée, il est recommandé de pratiquer le matin. Attention néanmoins, il ne s’agit pas forcément de partir le ventre vide. Il est possible, et même recommandé, de boire un grand verre d’eau non sucrée avant le départ.

Si vous êtes inquiet d’une telle pratique : pas de panique ! Courir durant 30 minutes à une allure modérée ne pose pas de problème pour votre santé : votre corps possède les ressources nécessaires pour pouvoir tolérer une telle séance de sport. En temps normal, lorsque le corps fournit un effort physique, il vient puiser dans les glucides présents dans l’organisme. Ces derniers sont présents dans les aliments qui viennent d’être consommés. Dans le cas de la course à pied à jeun, le corps consomme des lipides. Il puise ainsi directement dans les graisses, ce qui vous permet de maigrir et de sécher plus rapidement.

Qu'est-ce que l'entraînement en course à pied à jeun ?​

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette pratique ?

La course à pied à jeun possède de nombreux avantages. Cette pratique permet au corps de resynthétiser et stocker le glycogène : plus le muscle contient de glycogène, plus vous êtes capable de courir longtemps et à une plus grande vitesse. Cela permet également à votre corps de pouvoir remplir ses stocks plus rapidement après un effort.
Attention cependant, cette pratique mobilise beaucoup d’énergie. Elle peut favoriser l’apparition de forts états de fatigue, de troubles gastriques ou bien même de maux de tête si elle n’est pas réalisée avec suffisamment de précautions. Pour éviter tout risque, veillez à rester à l’écoute de votre corps.

Les précautions à prendre

Pour éviter toutes déconvenues lorsque vous décidez de faire de la course à pied à jeun, voici quelques conseils :

  • Courir à jeun est déconseillé aux débutants et à ceux qui souffrent de diabète ou d’une pathologie pouvant engendrer de brutales hypoglycémies. En cas de doute, consultez votre médecin avant de commencer votre pratique
  • Allez-y progressivement en allongeant la durée et la fréquence de vos séances en fonction de la façon dont votre corps réagit.
  • Privilégiez des parcours qui vous permettent de vous arrêter si vous ne vous sentez pas bien (si vous avez une fringale ou la tête qui tourne par exemple).
  • Prenez votre temps et n’allez pas trop vite. La course à pied a jeun est une pratique qui se réalise à un rythme modéré.
  • Ne faites pas des séances trop longues : après 50 minutes d’entraînement à jeun (au maximum), on range les baskets de running et on stoppe la séance du jour.
  • Pensez à vous hydrater. Buvez régulièrement et par petites gorgées.
  • Glissez une collation qui contient des sucres rapides dans votre sac pour pouvoir la consommer dès que votre séance est terminée afin de vous remettre de vos efforts.
  • Pour augmenter vos réserves de glucose, mangez un dîner riche en sucre lent la veille au soir.

L'essentiel à retenir

  • Faire du sport à jeun est, d’une manière générale, un bon moyen de perdre du poids.
  • Le principal avantage de la course à pied à jeun est donc lié à la perte de poids. Par contre, vous devez rester vigilant lorsque vous courez à jeun. Si la tête vous tourne pendant votre course, ou que vous vous sentez fatigué, il est préférable d’arrêter. De même, ce n’est pas un exercice recommandé aux débutants.